Une marge opérationnelle record pour le Groupe Renault

Les résultats financiers du 1er semestre 2018 pour le Groupe Renault sont plutôt positifs. Les immatriculations sont en hausse de 9,8 % à 2,07 millions d’unités (+5,3 % hors Jinbei et Huasong). Le chiffre d’affaires du Groupe a augmenté de 1,4 % à 29 957 millions d’euros (+2,4 % au second trimestre contre +0,2 % au premier trimestre). A taux de change et périmètre constants, la hausse aurait été de +6,8 % au premier semestre.


La marge opérationnelle elle se situe à 1 914 millions d’euros contre 1 820 millions d’euros, représentant 6,4 % du chiffre d’affaires. Hors impact IFRS 15, la marge opérationnelle aurait atteint 6,6 %.

Pour ce qui est des résultats d’exploitation, ils sont à 1 734 millions d’euros (-3,1 %) contre 1 789 millions d’euros. Cette baisse s’explique principalement par une provision pour restructuration. Avec un résultat net à 2 040 millions d’euros contre 2 437 millions d’euros (-16,3 %). Ce repli s’explique par la moindre contribution de Nissan, en baisse de 483 millions d’euros, qui avait notamment bénéficié l’an dernier d’une plus-value de cession.

Le Free cash flow opérationnel de l’Automobile lui, est positif à 418 millions d’euros. Le Groupe automobile confirme ainsi ses objectifs de l’année. « Le Groupe atteint un nouveau record de marge pour un premier semestre dans un contexte économique volatile. Ces résultats récompensent notre stratégie de diversification géographique, le succès de nos gammes et la mobilisation de tous nos collaborateurs. Ils nous rendent confiants pour l’atteinte de nos objectifs pour l’année » a déclaré Carlos Ghosn, Président-directeur général de Renault.