Skoda Kamiq, le nouveau SUV urbain de Skoda !

Skoda vient de dévoiler son nouveau SUV urbain qui succède à l'original Yeti. Fidèle aux habitudes de la marque, ce Kamiq plus stylé est doté d’un habitacle plus spacieux.

Pour s’affirmer dans les segments des SUV en croissance permanente,
Skoda agrandit sa gamme par le bas et présente son nouveau
Kamiq,
qui vient se placer sous le 
Karoq. Ceci étant, on croyait que
ce modèle ciblerait le créneau des SUV urbains, en se rapprochant des
cousins 
Volkswagen T-Cross et Seat Arona, on remarque que la marque
tchèque a, comme d’habitude, visé plus haut et plus grand.



Avec ses 4,24 m de long, le véhicule lorgne vers le segment supérieur des SUV compacts et se montre très proche d'un T-Roc. Malgré tout, ce Kamiq repose non pas sur la plateforme MQB
comme le 
T-Roc, mais
sur son dérivé MQB A0, à l'image des T-Cross et Arona, mais
également de la récente compacte 
Scala.

Un design audacieux

Comme les modèles de série de la marque qui sont assez proches des concepts qui
les précèdent, le Kamiq ne déroge pas à la règle. Il conserve ainsi sa
silhouette globale du 
concept Vision X  présentée au salon de Genève
2018 ; certains détails sont plutôt audacieux, telles les optiques avant à double étage.
La partie haute forme une barrette comprenant quatre blocs de LED, qui servent
à la fois pour les feux de jour, mais aussi pour les clignotants dynamiques à
défilement. A l'arrière, les feux forment un C, là encore en deux parties,
grâce aux réflecteurs placés en dessous des optiques. Enfin, on remarque sur le hayon le lettrage « Skoda » à
la place du logo, coquetterie inaugurée récemment par la Scala.

La base technique n'est pas la seule chose que ce Kamiq
partage avec la nouvelle compacte de la gamme. On relève à bord du SUV la même planche de bord que sur la Scala. L’habitacle est plus moderne et
valorisant que sur son grand frère Karoq, avec un traitement très horizontal et
un large bandeau, qui peut se parer de diverses finitions.

Le grand écran tactile de 9,2 pouces 
trône au sommet de la console centrale, de même que le tableau de bord numérique Digital Cockpit. Les deux équipements nécessiteront néanmoins
de passer par le catalogue d'options.

 

 Confortable et plus spacieux

 

Doté du même empattement que la Scala (2,65 m), le Kamiq est
plus spacieux, notamment au niveau des places arrière. L'espace aux genoux
permet à des adultes de grande taille d'être parfaitement à l'aise. La garde au
toit a été améliorée lorsque le véhicule dispose du toit vitré panoramique qui
offre beaucoup de luminosité à l'habitacle. .

Avec 400 litres, extensibles à 1395 litres lorsque les sièges arrière
rabattus, le Kamiq se place, comme toujours chez la marque tchèque, parmi les meilleurs
de la catégorie en termes de capacité de coffre. Il est néanmoins dépassé par
le Volkswagen T-Roc (445 litres) ou même le 
Peugeot 2008 (410 litres).

 

Le High Tech fonctionnel

 

On retrouve sur le Kamiq les mêmes équipements high-tech
présents sur la Scala comme le système de recharge de smartphone par induction ou
les quatre prises USB-C (deux à l'avant, deux à l'arrière). Le  véhicule SUV ne lésine pas sur la sécurité, avec le régulateur de vitesse adaptatif, le Lane Assist, ou encore le Park
Assist. On retrouve aussi plusieurs astuces Simply Clever, comme le
traditionnel grattoir dans la trappe à essence, le parapluie logé dans la
portière, les protections qui se déploient sur le rebord des portières à
l'ouverture, mais aussi une nouveauté, avec le bouchon de remplissage de lave-glace, qui se déplie pour servir d’entonnoir.

 

Motorisations efficientes

Sous le capot, les motorisations se rapprochent aussi de
celle de la Scala, comprenant en essence les trois cylindres 1.0 TSI de 95 et
115 ch, ainsi que le 1.5 TSI de 150 ch. En diesel, seul le 1.6 TDI 115 est
disponible au lancement. Ceci étant, contrairement au concept Vision X, le
Kamiq ne se dotera pas d’une transmission intégrale, ni de motorisation hybride, car sa plateforme MQB A0 ne le permet pas.