Novembre 2019 : le marché automobile rechute

Ayant affiché une hausse plus ou moins réjouissante ces derniers temps, le marché automobile peine à se défaire de cette tendance baissière.

Selon les
chiffres publiés par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc
(AIVAM), le mois de novembre a enregistré 13 309 véhicules, soit une baisse de
3,4% par rapport à la même période de l’année précédente. Le cumul est porté à
143 993 enregistrant une baisse de 6,99%.

Le segment
des véhicules particuliers (VP) affiche un volume de 128 023 unités vendues, et
recule ainsi de 9,83%. Celui des véhicules utilitaires légers (VUL), plus avantageux,
culmine à 15 970 unités écoulées, soit une hausse de 24,51%.

Dans le Top 10 du segment VP, Dacia arrive en
tête avec 38 639 voitures vendues, soit une baisse de 9,48%. Suivie de Renault
avec 18.637 d’unités vendue, qui enregistre une baisse de 6,16%. Le groupe
Renault totalise ainsi 44,74% de parts de marché les deux marques confondues.

Peugeot a cédé 9 314 unités, réalisant une croissance de 1,76%. Pas de
grands changements chez Hyundai qui arrive en 4e position avec 8 885
immatriculations. Volkswagen se retrouve à la 5e place avec 8 197 voitures vendues
affichant une baisse de 20,69%.

Bonne performance pour Citroën qui occupe la 6e position avec 6 787
unités écoulées et affiche une hausse de 16,06%. Fiat arrive à la 7e position à
5 183 immatriculations, avec un recul de 31,41%. Avec 4 140 voitures écoulées, Toyota
arrive à la 8e position, soit un recul de 8,24%. Nissan est 9ème avec 3 704 unités
vendues et une régression de 35,48%. Ford est à la 10e place avec 3
337 immatriculations et un recul de 48,21%.

La baisse n’épargne pas le segment du luxe

La baisse concerne
également le segment de luxe, à commencer par les trois marques allemandes :
Mercedes, BMW et Audi. La première ayant a cédé 2 360 immatriculations, soit
une baisse de 10,5%, le 2e a vendu 2 253 unités, soit une baisse de 6,2% et la
3e a enregistré 1 792 unités écoulées, soit un recul de 18,58%.

Le segment
VUL s’en sort plutôt bien. Renault arrive en tête avec 2 428 véhicules vendus
avec une légère hausse de 0,81%. Suivi par Ford qui enregistre 2 326
immatriculations, soit une hausse de 14,41%. La marque chinoise DFSK arrive 3e avec
1 594 voitures cédées.