Marc Nassif

DG de Renault Maroc


 
« Le Maroc pèse  pour le groupe Renault plus de 10% des ventes mondiales ».

Lors de la célébration du millionième véhicule exporté par le groupe Renault du port de Tanger Med, Marc Nassif explique comment le Maroc est devenu un pays exportateur d’automobiles 5 ans à peine après le démarrage de l’usine Renault.

 

« Depuis la reprise de la SOMACA par Renault dans les années 2000, puis le lancement de la Logan en 2005 et l’exportation en 2007 de la première Logan du Maroc de Tanger Med, nous sommes passés d’un pays qui tournait pour lui-même vers une industrie qui a commencé à s’exporter.

2007 correspond aussi à l’alignement avec la vision royale et ce pari sur Tanger, la région nord, le port de Tanger Med et toutes les zones industrielles qui commençaient à opérer, puis l’installation de l’usine Renault ici en 2012, à proximité du chemin de fer, il n’y a pas beaucoup d’endroits au monde où on a une liaison ferroviaire qui permet de relier une usine aussi importante à un port ! En quelques années, l’histoire s’est accélérée, car on a toute l’infrastructure nécessaire pour opérer dont le port, les zones industrielles autour, la mise en exposition de l’énergie verte et l’accueil des fournisseurs et de nos partenaires. Et c’est ce qui a permis cette accélération pour arriver à atteindre un million de véhicules produits et fabriqués entre SOMACA et Tanger, et exportés à partir du Maroc. 5 ans plus tard, avec les volumes de Tanger et ceux de la SOMACA qui exportent près de 75% de sa production, on fait déjà le millionième.

Nous exportons vers 73 destinations et le Maroc est devenu en quelques années un pays de conquête pour le groupe Renault. Nous exportons de Tanger 95% de notre production, 70% à partir de la Somaca, le « Made in Morocco » est devenu une réalité et cette performance que nous réalisons se voit désormais aux 4 coins du monde.

On exporte déjà vers plus d’un 1/3 des pays africains, on exporte vers le Maghreb, vers l’Egypte, il y a un grand potentiel dans l’Afrique sub-saharienne et on espère que le futur sera plus africain qu’aujourd’hui. Pour cela, on a des modèles champions du monde, comme les Logan, Sandero, Lodgy ou Dokker qu’on vient de renouveler et c’est ce qui va nous permettre de faire des conquêtes ».