Groupe Renault : un 1er semestre 2019 plutôt timide !

Avec une baisse de ses ventes mondiales et un repli de son chiffre d'affaires (-6,4 %), le Groupe Renault a connu un 1er semestre 2019 plutôt timide. En ce début d’année, le constructeur français a vu ses ventes chuter de 15,7% avec un recul de ses ventes mondiales de 5,6% à 908.348 véhicules (véhicules particuliers et utilitaires confondues). Son objectif en termes de marge opérationnelle a en revanche été atteint avec 5,9%.

Dans un contexte difficile, le Groupe Renault
confirme ses objectifs pour l’année de marge opérationnelle du Groupe de
l’ordre de 6 % et d’un
free cash-flow opérationnel de l’Automobile
positif.

Compte tenu de la dégradation de la
demande, le Groupe prévoit désormais un chiffre d’affaires 2019 proche de l’an
dernier (à taux de change et périmètre constants). 

Le constructeur français limite la baisse
de ses ventes à -6,7 % au premier semestre 2019 (1,94 million d’unités vendues)
dans un marché mondial en recul de 7,1 %2.

Le chiffre d’affaires du Groupe au
premier semestre atteint 28 050 millions d’euros (-6,4 %). A taux de change et
périmètre constants, la baisse aurait été de 5,0 %.

La marge opérationnelle du Groupe
s’élève à 5,9 % à 1 654 millions d’euros contre 1 914 millions d’euros au
premier semestre 2018.

Le résultat d’exploitation du Groupe
ressort à 1 521 millions d’euros contre 1 734 millions d’euros.

 

Groupe Renault pénalisé par le repli de la contribution de Nissan

 

Le résultat net s’élève à 1 048 millions
d’euros (contre 2 040 millions d’euros). Il est fortement pénalisé par le repli
de la contribution de Nissan, en baisse de 826 millions d’euros.

Le free cash-flow opérationnel de
l’Automobile est négatif à hauteur de -716 millions d’euros au 30 juin 2019,
principalement en raison de la hausse des investissements.

« Dans un contexte plus difficile
qu’attendu, le Groupe Renault a maintenu son cap et atteint des performances
conformes à ses attentes pour la première partie de l’année. L’arrivée de
nombreux nouveaux modèles, une compétitivité renforcée et la combativité des
équipes permettent au Groupe de confirmer ses objectifs de rentabilité sur
l’année »,
a déclaré Thierry Bolloré, DG
de Renault.