Ford crée avec Gravity Sketch un nouvel outil de réalité virtuelle en 3D

Ford est le 1er constructeur automobile à utiliser Gravity Sketch, un outil de réalité virtuelle en 3D qui permet de réaliser des conceptions beaucoup plus centrées sur l’être humain.

Ce nouvel outil permet aux concepteurs de Ford de placer davantage le
client au centre du processus de création des nouveaux véhicules.

L'expérience de l'équipe de conception de Ford pourrait ainsi aider à
transformer la base de Dearborn en un environnement de réalité virtuelle pour
une approche plus axée sur le client.


Au sein des locaux du studio de design Ford, un
concepteur rentre dans une salle de réalité virtuelle et commence à ébaucher un
croquis en 3D. Grâce à un outil extrêmement puissant, il est capable
d’esquisser virtuellement les contours d’un futur modèle de voiture, mais aussi
d’en ajuster l’ensemble des attributs pour pouvoir le rendre le plus
ergonomique possible.  Cet outil a été
développé récemment par Ford qui place ainsi, et plus que jamais, le client au
centre de son processus de conception, tout en lui permettant de concevoir un
véhicule en un minimum de temps.

 Ford est le premier constructeur à utiliser
Gravity Sketch, un outil de réalité virtuelle en 3D qui permet aux concepteurs
de produire des designs de véhicule qui collent mieux aux besoins de leurs
futurs utilisateurs. Pour réaliser leurs croquis, les concepteurs utilisent un
casque qui leur permet, grâce à la réalité virtuelle, de pouvoir imiter toutes
les interactions gestuelles possibles entre le futur usager et la voiture. Tous
les tracés sont réalisés grâce à un simple mouvement, ce qui permet ainsi de
remplacer le traditionnel dessin au stylo et au papier.

 

Michael Smith, responsable de la conception chez
Ford, explique que « le fait de pouvoir dessiner de cette nouvelle
manière, tous les angles, d'un véhicule permet de libérer encore plus la
créativité des concepteurs, tout en permettant à ces derniers de réaliser des
designs beaucoup plus centrés sur l'usager, et ce du début à la fin. Ainsi,
passer directement à la 3D nous donne une vue à 360 degrés du véhicule en cours
de création ».

  

Auparavant, le processus de conception d’une
voiture débutait par une esquisse 2D qui était ensuite numérisée. Une fois
l’ensemble des rendus évalués, ils étaient convertis en données à l'aide d'un
logiciel de conception par ordinateur pour en créer un modèle 3D. Ce modèle
était par la suite placé dans un environnement de réalité virtuelle pour
pouvoir mieux en déterminer la faisabilité et la conception. Cela
pouvait prendre des
semaines, d’autant plus que les concepteurs devaient être extrêmement sélectifs
quant aux conceptions qui devaient passer au stade de la modélisation 3D.

 

Grâce à Gravity Sketch, les concepteurs n’auront
désormais besoin que de quelques heures pour concevoir leurs nouveaux modèles,
outrepassant ainsi la fastidieuse étape 2D et travaillant directement, et dès
le début, en recourant à la modélisation 3D. Les concepteurs peuvent ainsi
facilement placer le conducteur au centre du processus de conception. Ils
peuvent mieux intervenir pour adapter les attributs du véhicule aux différents
besoins de ses occupants. Gravity Sketch permet donc aux concepteurs de Ford de
placer le client au centre du véhicule, au moment même où ils l’esquissent.

 

« Cet outil nous aide à fournir de meilleurs
modèles de véhicules à nos clients », a déclaré Smith. « L’ensemble du
processus de conception est réalisé en recourant à la réalité virtuelle, ce qui
nous donne beaucoup plus d'options pour pouvoir créer les meilleurs véhicules
possibles. »

 

Des dizaines de concepteurs d'intérieur et
d'extérieur, au sein de cinq studios de design Ford présents un peu partout
dans le monde, sont actuellement en phase de tests sur le logiciel Gravity
Sketch. Ils étudient ainsi les différentes capacités qu’offre ce logiciel en
termes de flux de travail, mais aussi en termes de potentiel de co-création et
de collaboration en temps réel. Le passage à un modèle conçu et évalué en
réalité virtuelle pourrait révolutionner l’ensemble du processus, tout en
réduisant considérablement le temps de développement et en permettant davantage
de représentations 3D.