E-PRIX DE MARRAKECH - Victoire du suédois Felix Rosenqvist

Affichant une  parfaite maîtrise de la course, Felix Rosenqvist (Mahindra) a remporté un deuxième succès consécutif, ce samedi 13 janvier, sur le circuit Moulay El Hassan à Marrakech. Le pilote Suédois s’est imposé la tête haute en devançant Sébastien Buemi (Renault e.dams) et en raflant la tête du Championnat à Sam Bird (Virgin), arrivé troisième.

Une victoire logique pour le pilote suédois. Felix Rosenqvist (Mahindra) a bien mérité son titre ce samedi  à Marrakech, et s’est ainsi imposé une seconde fois après l’avoir remporté à Hong Kong. Agé à peine de 26 ans, Rosenqvist a réussi un coup de maître en dépassant Sébastien Buemi (Renault e.dams) en fin de course et en profitant des problèmes techniques de Sam Bird (Virgin) rentré troisième, pour arriver en tête du Mondial.

E-PRIX DE MARRAKECH - Victoire du suédois Felix Rosenqvist

Hormis un tête-à-queue qui l'avait repoussé au-delà du Top 10, le pilote Mahindra s’est largement distingué lors de la seconde manche de la course. Maîtrisant parfaitement son jeu, le jeune pilote a su profiter des erreurs des autres. Trois tours avant le passage au stand, il a dépassé Bird, victime d'un problème de boîte de vitesses passager, pour se positionner au second rang.

Tour par tour, Rosenqvist a ensuite grappillé les dixièmes qui le séparaient du pilote suisse Buemi, qui semblait moins menaçant que la saison précédente. Le suédois décroche finalement une victoire méritée après avoir profité à quatre tours de la fin, de l’ouverture laissée par le champion du monde 2015-2016 !

Le Brésilien Nielsonho Piquet JR (Panasonic Jaguar Racing) et le Français Jean-Eric Vergne (Techeetah) se sont classés respectivement en 4e et 5e position.

E-PRIX DE MARRAKECH - Victoire du suédois Felix Rosenqvist

Devenue au fil des ans une discipline incontournable du sport automobile mondial, la Formule E attire de plus en plus les  grands constructeurs mondiaux mais aussi les pilotes professionnels de très haut niveau.

En constante évolution sur le plan technique, elle est devenue pour sa 4e saison une monoplace très rapide. Les constructeurs engagés misent sur les meilleurs pilotes nomme Prost, Piquet, Vergne, Buemi, Lotterer, D'Ambrosio ou Di Grassi, qui sont tous passés par la Formule 1 ou le Championnat du monde d’endurance (WEC) dans les meilleures équipes.