Menu
Ecosystème Renault : plus de 50% de taux d'intégration locale

Ecosystème Renault : Un taux d’intégration qui dépasse les 50% !

Le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a tenu ce mercredi 7 mars 2018, aux côtés de Fabrice Cambolive, directeur des opérations de la région Afrique, Moyen-Orient et Inde, et Marc Nassif, DG du Groupe Renault Maroc, une conférence de presse afin de présenter le bilan d’étape de l’écosystème Renault qui a fait l’objet, d’une convention entre l’Etat marocain et le Groupe français, sous la présidence effective du roi Mohammed VI.

En vertu de ce partenariat, le Groupe Renault développe dans le Royaume une plateforme d’approvisionnement et une base d’exportation industrielle mondiale dont l’impact est intense en termes de création d’emplois et d’accroissement de l’intégration et du sourcing local. A ce propos, Elalamy a noté que l’Ecosystème Renault enregistre des avancées notables et qu’il est sur la bonne voie pour réaliser les objectifs qui lui sont assignés à horizon 2023.

Plus de 50% du taux d’intégration locale

Le Groupe Renault s’approvisionne actuellement en pièces fabriquées à partir du Royaume pour ses usines marocaines et internationales, à hauteur d’un milliard d’Euros/an avec la perspective de réaliser le double et dépasser ainsi l’objectif initialement fixé (1,5 milliards d’Euros/an), en 2023. Le taux d’intégration locale du constructeur dépasse les 50% et l’Ecosystème formé par le Groupe Renault et ses fournisseurs a réalisé un investissement de 815 millions d’Euros qui a permis la création de prés de 14.000 emplois directs et indirects dans le Royaume.

« Des métiers à fort enjeux et des technologies nouvelles font leur entrée au Maroc et développent en profondeur l’intégration locale, a souligné M. Elalamy en ajoutant que l’Ecosystème réalise une forte montée en gamme des composants « made in Morocco ». En effet, les métiers de l’automobile s’enrichissent de spécialisations à forte valeur ajoutée, à l’exemple du vitrage, des jantes aluminium, des systèmes de direction et de transmission ou encore d’ingénierie métiers. D’autres acteurs sont en cours d’implantation notamment autour des technologies comme les amortisseurs, les tableaux de bord et les systèmes de navigation: un constat positif qui augmente l’attractivité de l’industrie automobile nationale.

Des objectifs ambitieux pour 2023

L’Ecosystème d’envergure que déploie le Groupe Renault au Maroc ambitionne, à horizon 2023, de créer 50.000 emplois directs et indirects, permanents, qualifiés, de générer un chiffre d’affaires additionnel de 1,5 milliards d’Euros par an, issu des achats de pièces fabriquées localement et de porter le taux d’intégration locale à 65%.


There is no ads to display, Please add some
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Pour les prix des voitures, référez-vous au Guide D'Achat
Articles Similaires
  • LA SOMACA augmente sa capacité de production !
  • Groupe Renault- Baisse du chiffre d’affaires au
  • Nouvelle Renault MÉGANE R.S. Résolument sportiv
  • La Succursale Renault Lissassfa souffle sa 1ère b

Désolé, aucun commentaire pour le moment.

Laissez un commentaire

Qui sommes-nous ?

Marok OTO est le site de référence du marché automobile au Maroc. Dédié aux mordus du volant professionnels et amateurs, Marok OTO est la vitrine de l’univers mécanique et votre conseiller expert auto/moto.

Nos partenaires

Contactez-nous